514.528.5924
jp@villemure.net

mixage et/ou mastering | Voir la liste détaillée [pdf]

Philippe Brach Sunny Duval Samuele Eve Cournoyer Urbain Desbois Someurland Le Husky Navet Confit L'Indice #Numéro Michèle O. Les incendaires Dramatik Lazy Lovers Balmoral Prince Mychkine Maxime Auguste Syzzors Bolduc tout croche Travelling Headcase Bermudes Maison Brume Marc-Antoine Larche Chahut d'ruelle Francis Faubert Amour à jeun Leela Cou Coupé Sébastien Lafleur Le Havre Les Shirley JohnE5 Lo Ra Maude Audet Mykalle Liliane Pellerin Apadoorai Flavie Atchoum MONDE À PART Messieurs, dames Jardins mécanique Sunminds Melodome La Bronze Les hôtesses d'Hilaire Kinnkajou Shékélé Un 1er mai Lac Estion Louis Beaudoin Stéréosaure Flo Mab The Urban Indians Meteor Ranchero Le Lem Nosbig Paul-Yanic Jjanice+ Guylaine Et Réjean x.Laplante Samian Cougar Cougar Electrolise Robopop

consultation/formation

J'offre des services de consultation et de formation individuels ou en groupe pour ceux qui désirent acquérir plus d'autonomie dans leurs productions. Vous apprendrez une méthodologie efficace et des petits trucs qui vont rehausser instantanément la qualité sonore de votre musique. Je peux me déplacer et vous accompagner dans votre mixage directement sur votre lieu de travail.

Voici certaines connaissances que je peux vous aider à perfectionner :

- Comprendre les bases de l'acoustique, de la psychoacoustique et de l'audionumérique.
- Comprendre les principaux paramètres des modules d'effets (EQ, Compression, Reverb, Saturation, etc)
- Préparer et mixer les pistes de batterie
- Nettoyer et mixer les pistes de voix
- Établir et concrétiser sa vision artistique.
- Faire soi-même un mix organisé et cohérent, prêt à l'étape du mastering
- Comprendre le rôle du technicien de mastering

J'ai publié le manuel "Mixer son propre album" qui accompagne mes formations. Vous pouvez le télécharger gratuitement ici.

blog

mercredi 18 juillet 2012

Pour que ton prochain mix soit moins plate.

Pour arriver à créer un mixage captivant pour pièce musicale voici les quelques éléments à ne pas négliger.

Texture : S'assurer de faire ressortir les textures des instruments.  On peut procéder par l'utilisation d'égalisateurs pour éliminer les fréquences parasitaires qui masquent l'information importante (extrême graves, scintillement, résonances, mid-cartons).  La saturation (URS, Decapitator, etc) est notre amie, car elle permet de réduire les "peaks" (transitoires) de façon harmonique et mettre le timbre du son en valeur.  C'est ce que le ruban analogue nous permettais d'obtenir, soit, plus de timbre, moins de transitoire, de la texture! 

Déséquilibre intéressant : Chercher un équilibre parfait est gage d'un mix emmerdant et sans surprise.  Je suggère plutôt d'arriver un déséquilibre qui peut surprendre.  Si on essaie de tout mettre à l'avant plan, tout va sonner égal et petit.  Car, c'est la relation entre les éléments dans l'ensemble qui donne l'illusion de grandeur.  Si on veut une guitare qui sort du lot, on doit donc enlever de l'espace à la section rythmique, donc peut être la compresser d'avantage, lui retirer des fréquences qui sont en compétition avec la guitare.  D'où l'importance de mixer le plus souvent possible en écoutant l'ensemble des instruments qui composent la pièce.  On devrait avoir au maximum 2 ou 3 éléments à l'avant plan à un même moment dans un mixage.  Un peu comme dans une pièce de théâtre, si tout le monde veut être à l'avant plan au même moment, ça risque de donner un fouillis pas très intéressant.

Contrastes : User de créativité pour créer des contrastes intéressants.  Tsé, le ying et le yang.  Les oppositions.  La nature de l'univers est ainsi faite, reproduisez ça dans votre mix.  Ça peut sembler ésotérique, mais c'est tout simple.  Un contraste peut être, entre autre, d'enlever beaucoup de hautes fréquences dans les instruments durant le couplet, et tout ramener au refrain.  Mettre une voix très naturelle, sans réverbération sur une musique planante.  Bref, vous comprenez la chose hein?  Ça ajoute beaucoup d'intérêt à un mix.

Profondeurs : C'est à ce moment là que ça peut être intéressant d'avoir un micro qui capte la pièce lors de l'enregistrement.  Ça permet de positionner les instruments à différents niveaux de profondeur.  Bref, ça simule une troisième dimension.  L'utilisation des réverbérations et delais artificiels peut servir à éloigner légèrement un instrument sans affecter sa texture.
 
Préserver les dynamiques : Les variations dynamiques c'est ce qu'on aime dans la musique, c'est un paramètre important qui contribue à communiquer la charge émotive.  Trop compresser c'est jamais bon, ça vous le savez sans doute.  Mais c'est tellement difficile.  Surtout quand ça donne l'illusion que le volume augmente.  C'est pour ça qu'on doit toujours faire des évaluation A/B à niveau équivalents.  C'est important de savoir qu'en compressant on réduit l'ampleur de l'instrument.  Ça peut semble contre intuitif, mais si on veut mettre un élément à l'arrière plan, vaut mieux le compresser d'avantage, et au contraire pour un instrument qu'on veut à l'avant plan, il faut compresser moins.  La compression agit en quelque sorte comme un zoom-in, zoom-out.
 
Respect de la chanson : Oublier temporairement son égo et penser seulement à servir la chanson.  J'en parle plus longuement ici.

mercredi 11 juillet 2012

On travaille pour la toune.

La beauté existe là où l'égo n'est point.  
-Juddi Krishnamurti



Lorsque je donne une formation en mixage musical à quelqu'un je commence toujours en mettant bien au clair la nature de cet art.  Comme le titre le dit, on travaille d'abord pour la chanson, comme un musicien dans un groupe, ou orchestre comme dirait ma grand-mère.  On doit oublier son propre égo pour servir un ensemble plus large qui dans le cas qui nous intéresse s'adonne à être une pièce musicale.  Ça l'air bien simple comme ça, mais c'est facile à oublier en cours de processus. 

Effectivement, quand on est en face d'un ordinateur avec plein de plugins, pleins de boutons, plein de belles couleurs.  On peut avoir le goût de s'amuser plus que la chanson en demande.  Un peu comme un guitariste exalté qui se tire un grand solo pas possible.  On pourrait tenter de faire sonner la section rythmique plus grande que nature avec de la grosse basse méchante, mettre la guitare dans la face de l'auditeur pour l'impressionner, expérimenter des effets "fuckés" dans la voix.  Par contre, on doit toujours se poser la question, est-ce que ça nous éloigne de l'émotion que la pièce tente de transmettre?

Notre travail est comme celui d'un voleur, sauf qu'au lieu de prendre on donne.  On doit agir en toute subtilité, personne ne devrait deviner notre passage.  C'est à ce moment que l'auditeur arrive à s'échapper dans un univers parallèle sans être dérangé par le bricolage technique ou le gros égo du mixeur qui veut qu'on remarque son travail.

lundi 9 juillet 2012

Lazy Lovers et CIBL.

Je suis bien content d'apprendre que mes amis du groupe Lazy Lovers sont #1 à CIBL en ce moment avec la chanson "Comme toi" que j'ai mixé/masterisé pour leur dernier EP.



Félicitation!

jeudi 5 juillet 2012

Ma vie parallèle en tant que critique de disque.

Et oui, je flirt maintenant avec le côté obscur.  Depuis un certain temps je suis critique pour le journal Bang Bang.  C'est un exercice intéressant considérant que je fais moi-même de la production, je me demande si je vais éventuellement tomber en conflit d'intérêt... Mais rassurez vous, je ne critiquerez pas les disques sur lesquels j'ai travaillé.  Bref, je vous invite à suivre mon aventure de critique sur Bang Bang en commençant par ma dernière.

suivez-moi sur facebook

derniers articles