514.528.5924
jp@villemure.net

mixage et/ou mastering | Voir la liste détaillée [pdf]

Philippe Brach Sunny Duval Samuele Eve Cournoyer Urbain Desbois Someurland Le Husky Navet Confit L'Indice #Numéro Michèle O. Les incendaires Dramatik Lazy Lovers Balmoral Prince Mychkine Maxime Auguste Syzzors Bolduc tout croche Travelling Headcase Bermudes Maison Brume Marc-Antoine Larche Chahut d'ruelle Francis Faubert Amour à jeun Leela Cou Coupé Sébastien Lafleur Le Havre Les Shirley JohnE5 Lo Ra Maude Audet Mykalle Liliane Pellerin Apadoorai Flavie Atchoum MONDE À PART Messieurs, dames Jardins mécanique Sunminds Melodome La Bronze Les hôtesses d'Hilaire Kinnkajou Shékélé Un 1er mai Lac Estion Louis Beaudoin Stéréosaure Flo Mab The Urban Indians Meteor Ranchero Le Lem Nosbig Paul-Yanic Jjanice+ Guylaine Et Réjean x.Laplante Samian Cougar Cougar Electrolise Robopop

consultation/formation

J'offre des services de consultation et de formation individuels ou en groupe pour ceux qui désirent acquérir plus d'autonomie dans leurs productions. Vous apprendrez une méthodologie efficace et des petits trucs qui vont rehausser instantanément la qualité sonore de votre musique. Je peux me déplacer et vous accompagner dans votre mixage directement sur votre lieu de travail.

Voici certaines connaissances que je peux vous aider à perfectionner :

- Comprendre les bases de l'acoustique, de la psychoacoustique et de l'audionumérique.
- Comprendre les principaux paramètres des modules d'effets (EQ, Compression, Reverb, Saturation, etc)
- Préparer et mixer les pistes de batterie
- Nettoyer et mixer les pistes de voix
- Établir et concrétiser sa vision artistique.
- Faire soi-même un mix organisé et cohérent, prêt à l'étape du mastering
- Comprendre le rôle du technicien de mastering

J'ai publié le manuel "Mixer son propre album" qui accompagne mes formations. Vous pouvez le télécharger gratuitement ici.

blog

jeudi 16 août 2012

Mastering : LE truc pour sonner plus fort.

Parce que c'est rendu une des attentes majeure que vous avez envers le mastering, hein?!.  Et bien, les fameux trucs existent, mais je vais vous en donner un vraiment bon!

Arrangez-vous donc pour que la personne qui écoute votre album/chanson ne puisse résister à l'envie de monter le son.  Le gros bouton de volume doit devenir votre allié numéro 1.  J'ai vu ça dans un livre et je crois que c'est absolument parfait comme idée.  Je vous explique.

Tout d'abord,  les fameux trucs qui pourraient vous faire sonner plus fort au mastering ont de bonnes chances de créer l'effet contraire, soit rendre votre enregistrement insupportable.  Il n'existe pas 56 façons de contribuer à la guerre du son.  Soit, écraser dramatiquement la gamme dynamique ou soit exagérer les hautes fréquences abusivement pour exciter les oreilles dans leur zone la plus sensible, les Hi-Mid.  Dans les deux cas, en faisant ça, on transforme tranquillement notre enregistrement en merde sonore. 

Pour que l'auditeur ne puisse résister à l'envie d'augmenter le volume, il faut, évidemment, une sacré bonne pièce musicale, honnête, bien sentie.  Un bon mixage qui met en valeur les idées et émotions véhiculés par l'artiste.  Avec des contrastes, des changements dynamiques, bref, tout ce que j'ai dit ici.  Éliminer les fréquences qui arrachent avec un "notch filter", doser correctement les saturations/distortions. Ensuite, au mastering ça prend de la vie, un bon petit polissage, augmentation des volumes sans détruire la musique toutefois.  Très important, après un mastering réussi, on devrait noter une nette amélioration en comparant le avant et après à niveaux égaux. 

Mise en situation, vous êtes en automobile, vous pensez au prochain album que vous voulez écouter, vous choisissez (insérez le nom de votre album préféré de cette année), observez bien.  Avant même que la musique commence vous allez monter le son.  C'est quand même très fort l'anticipation.

Bref, je répète, le vrai bon truc c'est de faire de la musique honnête, bien sentie, bien produite.  Le reste va suivre!

Aucun commentaire:

suivez-moi sur facebook

derniers articles