514.528.5924
jp@villemure.net

mixage et/ou mastering | Voir la liste détaillée [pdf]

BOOGAT Philippe Brach Sunny Duval Samuele Eve Cournoyer Urbain Desbois Someurland Le Husky Navet Confit L'Indice #Numéro Michèle O. Les incendaires Dramatik Lazy Lovers Balmoral Prince Mychkine Maxime Auguste Syzzors Bolduc tout croche Travelling Headcase Bermudes Maison Brume Marc-Antoine Larche Chahut d'ruelle Francis Faubert Amour à jeun Leela Cou Coupé Sébastien Lafleur Le Havre Les Shirley JohnE5 Lo Ra Maude Audet Mykalle Liliane Pellerin Apadoorai Flavie Atchoum MONDE À PART Messieurs, dames Jardins mécanique Sunminds Melodome La Bronze Les hôtesses d'Hilaire Kinnkajou Shékélé Un 1er mai Lac Estion Louis Beaudoin Stéréosaure Flo Mab The Urban Indians Meteor Ranchero Le Lem Nosbig Paul-Yanic Jjanice+ Guylaine Et Réjean x.Laplante Samian Cougar Cougar Electrolise Robopop

consultation/formation

J'offre des services de consultation et de formation individuels ou en groupe pour ceux qui désirent acquérir plus d'autonomie dans leurs productions. Vous apprendrez une méthodologie efficace et des petits trucs qui vont rehausser instantanément la qualité sonore de votre musique. Je peux me déplacer et vous accompagner dans votre mixage directement sur votre lieu de travail.

Voici certaines connaissances que je peux vous aider à perfectionner :

- Comprendre les bases de l'acoustique, de la psychoacoustique et de l'audionumérique.
- Comprendre les principaux paramètres des modules d'effets (EQ, Compression, Reverb, Saturation, etc)
- Préparer et mixer les pistes de batterie
- Nettoyer et mixer les pistes de voix
- Établir et concrétiser sa vision artistique.
- Faire soi-même un mix organisé et cohérent, prêt à l'étape du mastering
- Comprendre le rôle du technicien de mastering

J'ai publié le manuel "Mixer son propre album" qui accompagne mes formations. Vous pouvez le télécharger gratuitement ici.

blog

jeudi 20 septembre 2012

Mixer avec le volume élevé ou avec le volume bas?

Un peu des deux en fait.

Certains vous diront qu'il faut mixer davantage à bas volume pour arriver à un résultat optimal.  Bien fait pour eux.  Mais je vais vous expliquer pourquoi ils ont partiellement tort.

D'abord, un élément psychoacoustique (étude des sensations auditives de l'humain) de base que vous devriez connaître pour commencer à être vraiment sérieux dans votre travail de mixage sont les courbes isosoniques de Fletcher Munson.   Hop. 


Grosso modo, ce sont des courbes de compensation.  Donc prenez le trait de 20 dB.  Sur l'axe des X à 1000 Hertz ça tombe à 20 dB, sur l'axe des Y.  À 100 Hz ça prend 50 dB, donc 30 de plus pour avoir l'impression d'entendre cette fréquence au même niveau qu'au 1000 précédent.  Pas encore clair?  D'accord.  Tout ce que ces courbes disent c'est que nos oreilles sont plus sensibles et efficaces dans les "mids".  C'est là que la plupart de l'information qui concerne notre survie se retrouve, merci Darwin.  Plus on augmente le volume, plus on se retrouve avec une impression d'un son égal sur toute la bande de fréquence.   Voilà pourquoi c'est excitant d'écouter de la musique forte, entre autre.

Qu'est-ce que ça vient faire dans mon mixe ça?

Justement, tout.  Si vous mixez à bas niveau, vous aurez tendance à mettre plus de contenu dans les basses et les hautes pour compenser le fait que vous les percevez moins.  Au contraire, à haut niveau, vous aurez tendance à trouver qu'il y a un excès de hautes et de basses, et donc d'en couper.  Ce qui résultera en un mixe plus mince au niveau d'écoute dit normal.  L'expérience nous démontre qu'un niveau d'écoute moyen se situe entre 80 et 83 dB pour de la musique.  C'est donc un bon repère pour mixer.  Évidement, c'est pas méchant de tester à haut volume et à bas volume question d'entendre si le mixe tiens la route.

En fait, les oreilles, d'un point de vue psychoacoustique ce n'est pas très stable, et ces petites bêtes là s'adaptent rapidement au son en présence.  Mon conseil serait donc de mixer à un niveau moyen, près de 80 et de varier périodiquement.  Alterner les systèmes d'écoute, mais surtout prendre de courtes pauses régulières entre les différents changements, question de "réinitialiser" ses oreilles.

À noter également que mixer à haut niveau dans une pièce qui n'est pas traitée acoustiquement va altérer considérablement le son et risque de donner de piètres résultats que vous allez transférer votre mixe dans d'autres salles/conditions/ailleurs.

Voilà.

3 commentaires:

David Bujo a dit…

Merci prof!

Anonyme a dit…

Bien expliqué! Si je peux me permettre, pour ma part, je mix à 79db spl pour la télé donc... 80 (on va pas s'obstiner pour 1 db) et pour le cinéma à 85db spl. Pour la musique... j'y vais entre les 2.

Mike

Villemure a dit…

Salut Mike,
t'as bien raison 79 dBspl pour la télé. Calibré en C-Weighting.

Pour la musique j'ai lu 83 dans l'antre de Bob Katz.

http://www.digido.com/how-to-make-better-recordings-part-2.html

après, c'est au choix! ;)

Bonne journée, merci du commentaire.
JP

suivez-moi sur facebook

derniers articles