514.528.5924
jp@villemure.net

mixage et/ou mastering | Voir la liste détaillée [pdf]

Philippe Brach Sunny Duval Samuele Eve Cournoyer Urbain Desbois Someurland Le Husky Navet Confit L'Indice #Numéro Michèle O. Les incendaires Dramatik Lazy Lovers Balmoral Prince Mychkine Maxime Auguste Syzzors Bolduc tout croche Travelling Headcase Bermudes Maison Brume Marc-Antoine Larche Chahut d'ruelle Francis Faubert Amour à jeun Leela Cou Coupé Sébastien Lafleur Le Havre Les Shirley JohnE5 Lo Ra Maude Audet Mykalle Liliane Pellerin Apadoorai Flavie Atchoum MONDE À PART Messieurs, dames Jardins mécanique Sunminds Melodome La Bronze Les hôtesses d'Hilaire Kinnkajou Shékélé Un 1er mai Lac Estion Louis Beaudoin Stéréosaure Flo Mab The Urban Indians Meteor Ranchero Le Lem Nosbig Paul-Yanic Jjanice+ Guylaine Et Réjean x.Laplante Samian Cougar Cougar Electrolise Robopop

consultation/formation

J'offre des services de consultation et de formation individuels ou en groupe pour ceux qui désirent acquérir plus d'autonomie dans leurs productions. Vous apprendrez une méthodologie efficace et des petits trucs qui vont rehausser instantanément la qualité sonore de votre musique. Je peux me déplacer et vous accompagner dans votre mixage directement sur votre lieu de travail.

Voici certaines connaissances que je peux vous aider à perfectionner :

- Comprendre les bases de l'acoustique, de la psychoacoustique et de l'audionumérique.
- Comprendre les principaux paramètres des modules d'effets (EQ, Compression, Reverb, Saturation, etc)
- Préparer et mixer les pistes de batterie
- Nettoyer et mixer les pistes de voix
- Établir et concrétiser sa vision artistique.
- Faire soi-même un mix organisé et cohérent, prêt à l'étape du mastering
- Comprendre le rôle du technicien de mastering

J'ai publié le manuel "Mixer son propre album" qui accompagne mes formations. Vous pouvez le télécharger gratuitement ici.

blog

lundi 11 novembre 2013

Déjouer ses propres oreilles en trois étapes faciles

Vous avez travaillé toute la soirée, sans relâche, sur le mixage de la chanson de votre vie. Le lendemain vous écoutez avec vos oreilles fraîches du matin. Surprise, ce que vous avez fait la veille vous semble totalement étrange, voire moche et un peu agressant. Vous mettez ça sur le dos de votre équipement. Peut-être que ça n'arriverait plus si j'investissais sur un "summing mixer" à 2700$ ou ce magnifique compresseur à 3500$. Faux!

Au delà des outils, l'art du mixage repose sur la connaissance d'une multitude d'éléments techniques (acoustique, psycho-acoustique, audionumérique, psychologie, etc.).  Plus vous en maîtriserez les fondations, plus vous serez en mesure de déjouer vos propres biais et saisir ce qui se passe réellement lorsque vous tournez des boutons. Aujourd'hui je vais vous parler du caractère adaptatif de votre oreille. C'est un élément technique psycho-acoustique très important à connaître pour éviter des erreurs et des pertes de temps lors du mixage d'une chanson.

Dans l'exemple que je vous ai préparé ci-bas, vous entendrez d'abord un extrait musical comme s'il était joué dans des écouteurs de iPod.
Pas de basses fréquences, tout le contenu sonore est concentré dans les fréquences médianes (mid). L'extrait va jouer 30 secondes et va subitement revenir au son original, c'est à dire plein spectre fréquentiel (20 à 20 000 Hz). Prenez le temps d'écouter l'extrait au complet pour expérimenter le phénomène.

Chanson - Les Incendiaires  - Stella

Exemple 1 : 



Vous remarquerez qu'à la deuxième moitié, lors du changement, vous vous étiez habitué au son qui semblait agressant de prime abord.  Vous sentez maintenant qu'il manque de hautes fréquences, qu'il y a trop de basses.  C'est que vos oreilles, ou plutôt votre cerveau, s'est adapté à la balance de fréquence de la première moitié et requiert un temps d'accoutumance pour comprendre la nouvelle balance en présence.  Maintenant, prenez 15 secondes de silence et écoutez l'exemple à l'inverse.

Exemple 2 :


Même phénomène, mais effet contraire.

L'oreille s'adaptera également à un son fort.  Par exemple, quand vous entrez dans un bar, le spectacle est déjà commencé, le son est fort, trop fort.  Au début vous vous sentez agressé, 15 minutes plus tard ça ne vous incommode plus tellement.  Quand vous retournez à la maison, les sons de faible volume sembleront manquer de hautes fréquences.  Vous parlez trop fort et votre coloc se réveillera en colère.   Le phénomène est est assez subtil, mais ça explique souvent pourquoi vous ne reconnaissez plus votre travail suite à une longue pause.


- D'accord JP, c'est amusant comme phénomène, mais ça vient faire quoi dans mon mix?

Et bien tout, justement.  Quand vous travaillez sur le son de la voix, par exemple, vous faites ce qu'on appelle de l'écoute intensive.  Vous devenez très concentré et faites des essais avec des EQ ou des compresseurs pendant 30-40 minutes sans pause.  À ce moment là, dites vous que vous avez peut être passé tout ce temps à faire de la bouette, comme on dit dans mon coin de pays (ou de la merde, c'est selon).  Votre oreille s'adapte assez rapidement à ce que vous faites et vous perdez tout jugement objectif sur votre travail.  

- Ok JP, alors je fais quoi à ce moment là?  Je suis complètement perdu, non?

Non, non.  Il y a des trucs assez simple (les voilà tes 3 étapes faciles).  Premier truc : prendre des pauses régulièrement.  C'est super, un boulot qui exige qu'on prenne plein de pauses hein? Deuxième truc: comparer régulièrement avec des chansons de références que vous écoutez à un volume équivalent à la session sur laquelle vous travaillez.  Troisième truc : travailler à un niveau sonore raisonnable (80 dB SPL environs) et tester parfois à différents niveaux sur différents appareils d'écoute (shitbox, écouteurs, etc...)

Voilà, c'est tout pour aujourd'hui, nettoyez bien vos oreilles, et expérimentez sagement.


  

2 commentaires:

Simon a dit…

Yess!!! Voilà un bon exemple de notre "mémoire auditive" qui nous trick....

Ça me fait penser à cet excellent vidéo tutoriel, qui explique aussi très bien le phénomène... http://www.puremix.net/video/how-to-listen.html
ça vaut le prix... (en tout cas à mon avis) :)

Villemure a dit…

Je devrais bien en essayer un de ses tutoriels. Depuis le temps que je le vois passer, je n'ai jamais pris la peine d'essayer.
merci! :)

suivez-moi sur facebook

derniers articles