514.528.5924
jp@villemure.net

mixage et/ou mastering | Voir la liste détaillée [pdf]

Philippe Brach Sunny Duval Samuele Eve Cournoyer Urbain Desbois Someurland Le Husky Navet Confit L'Indice #Numéro Michèle O. Les incendaires Dramatik Lazy Lovers Balmoral Prince Mychkine Maxime Auguste Syzzors Bolduc tout croche Travelling Headcase Bermudes Maison Brume Marc-Antoine Larche Chahut d'ruelle Francis Faubert Amour à jeun Leela Cou Coupé Sébastien Lafleur Le Havre Les Shirley JohnE5 Lo Ra Maude Audet Mykalle Liliane Pellerin Apadoorai Flavie Atchoum MONDE À PART Messieurs, dames Jardins mécanique Sunminds Melodome La Bronze Les hôtesses d'Hilaire Kinnkajou Shékélé Un 1er mai Lac Estion Louis Beaudoin Stéréosaure Flo Mab The Urban Indians Meteor Ranchero Le Lem Nosbig Paul-Yanic Jjanice+ Guylaine Et Réjean x.Laplante Samian Cougar Cougar Electrolise Robopop

consultation/formation

J'offre des services de consultation et de formation individuels ou en groupe pour ceux qui désirent acquérir plus d'autonomie dans leurs productions. Vous apprendrez une méthodologie efficace et des petits trucs qui vont rehausser instantanément la qualité sonore de votre musique. Je peux me déplacer et vous accompagner dans votre mixage directement sur votre lieu de travail.

Voici certaines connaissances que je peux vous aider à perfectionner :

- Comprendre les bases de l'acoustique, de la psychoacoustique et de l'audionumérique.
- Comprendre les principaux paramètres des modules d'effets (EQ, Compression, Reverb, Saturation, etc)
- Préparer et mixer les pistes de batterie
- Nettoyer et mixer les pistes de voix
- Établir et concrétiser sa vision artistique.
- Faire soi-même un mix organisé et cohérent, prêt à l'étape du mastering
- Comprendre le rôle du technicien de mastering

J'ai publié le manuel "Mixer son propre album" qui accompagne mes formations. Vous pouvez le télécharger gratuitement ici.

blog

jeudi 22 janvier 2015

Secrets de Mastering - Deuxième partie


La semaine passée j'ai posté cet article.  Voici la suite des trucs "magiques" de mastering.

***

Compresser les hautes fréquences

Un de-esser sert essentiellement à compresser les hautes fréquences dans la voix, mais personne n'a dit qu'il était obligatoire d'utiliser cet outil exclusivement sur la voix.  Pour avoir des hautes-fréquences claires, un mix ouvert sans jamais devenir agressant, appliquez un De-Esser sur l'ensemble du mix pour compresser légèrement (ou pas) les fréquences en haut de 4000 Hz.  Autre alternative, vous pouvez également utiliser un compresseur multi-bande en activant la bande du haut seulement, c'est pas mal la même chose.   À la suite du De-Esser, appliquez un égalisateur avec une courbe de type "shelving" et augmentez les hautes fréquences pour compenser la perte de volume dans le registre compressé.  Vous pouvez même pousser à l'extrême l'égalisateur et obtenir un registre du haut aéré, mais contrôlé.



À noter que vous pouvez faire la même chose sur des groupes d'instruments, comme par exemple la batterie.  Les cymbales seront claires sans jamais vous gratter le fond du tympan.  Vous comprenez l'idée.

***

LANDR, ennemi ou ami?

Vous avez sans doute entendu parler de ce service web qui offre du mastering automatisé par un algorithme, une soit-disant intelligence artificielle qui pourrait révolutionner le monde de la production musicale.  Certains de mes confrères ont fait quelques tests (Ici & ici). J'ai moi-même fait mes tests.  Le résultat était correct sans plus, mais le but ici n'est pas de faire une critique de LANDR.  J'ai lu beaucoup de commentaires belliqueux de la part de mixeurs/techniciens de mastering à l'égard de ce service.  Peut être ces gens se sentent-ils menacés par la machine en question.  Pour ma part j'ai décidé de l'utiliser à mon avantage.  En cas de doute sur le mastering d'une pièce ou simplement pour me donner une référence, je fais traiter la chanson par LANDR et je compare avec ce que j'ai fait.  Dans certains cas l'algorithme pourrait suggérer une direction intéressante à explorer.  Bref, au lieu de se sentir menacé par les robots, utilisons-les à notre avantage!

***

Les extrêmes basses en mono

Un petit truc facile et très efficace pour une fondation solide est de ramener tout le contenu sous les 80 Hz en mono.  Les extrêmes basses sont perçues comme de l'énergie brute plutôt que de l'information et de plus, elles sont non-directionnelles.  Cela veut dire que leur provenance est floue contrairement aux sons dans le registre du milieu (mids).  Dans certains cas il se peut que le mixeur ait mis des réverbérations stéréo ou que des prises de son stéréo contiennent des extrêmes basses.  Essayez simplement avec cet effet VST gratuit.  Vous percevrez immédiatement une différence, en plus vos mix ont de meilleures chances de sonner convenablement un peu partout.  De plus, pour le mastering de vinyle il est impératif d'avoir recours à cette technique, car le format ne supporte pas d'avoir des extrêmes basses en stéréophonie.

***

Transient designer avant le limiter 

Ce n'est pas toujours commun et ce n'est pas toujours une bonne idée.  Mais parfois ça peut faire des petits miracles en plus de donner l'impression de sonner super fort et dynamique malgré la compression du limiter.  À essayer surtout dans le cas de musiques électroniques.  Cependant, je ne recommanderais pas ce truc sur du contenu acoustique ou plus organique.  La technique consiste à accentuer les crêtes (peaks) légèrement avant d'entrer dans le limiteur, qui lui vient en dernière étape.  Cela donnera un effet de proximité à l'ensemble de la pièce.  Ce "transient designer" conçu par la compagnie Flux est gratuit et très subtil.

***


En vrac

Pour finir, je vous suggère d'essayer la véritable monophonie à quelques moment lors de votre travail pour une meilleure représentation de l'information au centre de votre mix.

--

Construisez vous une petite banque de références, c'est-à-dire des pièces dont vous appréciez le son.  Attention, le but n'est pas de conformer votre chanson au son d'une autre production.  Ce sera toujours un échec...  Le but est de bien capter la nature de la pièce que vous traitez et faire converger l'énergie sonore où elle est le plus efficace pour accentuer l'impact émotionnel de la chanson.  Les références servent à vérifier si vous êtes dans la "zone", si votre son est aussi puissant et professionnel que ce que vous appréciez comme musique.  Attention pour ne pas avoir trop de références différentes en banque, c'est souvent inutile et l'on fini par se perdre dans les comparaisons.

--

Les distorsions et saturations ne sont pas recommandées à ce point-ci.  Du moins, de manière générale, car il ne faut jamais dire jamais dans ce métier!  Les distorsions enrichissent le spectre de fréquences (ajoutent des fréquences en cohérence avec les fréquences déjà présentes).  Dans le cas d'une pièce complète et complexe à plusieurs instruments, cela risque de créer plus de confusion que d'autre chose.  


Vous appréciez mes articles?  Ayons une meilleure connexion.  Abonnez vous à ma liste d'envoi pour recevoir les articles directement dans votre boîte courriel.  Pas de SPAM, juste de l'information et des nouvelles connaissances.


3 commentaires:

Jean-Philippe Dumais a dit…

Très utile merci!

Trymo a dit…

Merci pour ces précieuses informations ! :D

Anonyme a dit…

Merci de transmettre votre savoir, très utile!
Fab

suivez-moi sur facebook

derniers articles