514.528.5924
jp@villemure.net

mixage et/ou mastering | Voir la liste détaillée [pdf]

Philippe Brach Sunny Duval Samuele Eve Cournoyer Urbain Desbois Someurland Le Husky Navet Confit L'Indice #Numéro Michèle O. Les incendaires Dramatik Lazy Lovers Balmoral Prince Mychkine Maxime Auguste Syzzors Bolduc tout croche Travelling Headcase Bermudes Maison Brume Marc-Antoine Larche Chahut d'ruelle Francis Faubert Amour à jeun Leela Cou Coupé Sébastien Lafleur Le Havre Les Shirley JohnE5 Lo Ra Maude Audet Mykalle Liliane Pellerin Apadoorai Flavie Atchoum MONDE À PART Messieurs, dames Jardins mécanique Sunminds Melodome La Bronze Les hôtesses d'Hilaire Kinnkajou Shékélé Un 1er mai Lac Estion Louis Beaudoin Stéréosaure Flo Mab The Urban Indians Meteor Ranchero Le Lem Nosbig Paul-Yanic Jjanice+ Guylaine Et Réjean x.Laplante Samian Cougar Cougar Electrolise Robopop

consultation/formation

J'offre des services de consultation et de formation individuels ou en groupe pour ceux qui désirent acquérir plus d'autonomie dans leurs productions. Vous apprendrez une méthodologie efficace et des petits trucs qui vont rehausser instantanément la qualité sonore de votre musique. Je peux me déplacer et vous accompagner dans votre mixage directement sur votre lieu de travail.

Voici certaines connaissances que je peux vous aider à perfectionner :

- Comprendre les bases de l'acoustique, de la psychoacoustique et de l'audionumérique.
- Comprendre les principaux paramètres des modules d'effets (EQ, Compression, Reverb, Saturation, etc)
- Préparer et mixer les pistes de batterie
- Nettoyer et mixer les pistes de voix
- Établir et concrétiser sa vision artistique.
- Faire soi-même un mix organisé et cohérent, prêt à l'étape du mastering
- Comprendre le rôle du technicien de mastering

J'ai publié le manuel "Mixer son propre album" qui accompagne mes formations. Vous pouvez le télécharger gratuitement ici.

blog

jeudi 26 novembre 2015

Aide-mémoire : étapes pour le mastering d'un album


Pour faire suite à mon article Aide-mémoire : étapes pour le mixage d'une chanson, je vous offre maintenant ma liste de vérifications / aide-mémoire que je me suis monté pour ce qui concerne le mastering.



Même si ça fait bientôt 10 ans que je pratique mon métier il m'arrive d'oublier de songer à des étapes pourtant élémentaires.  Cette liste est un "work in progress", elle est donc appelée à s'améliorer avec le temps.

Ces derniers temps j'effectue mes mastering en utilisant une simulation de Ampex ATR-102 de Universal Audio.  La structure de gain est différente des étapes que je vais décrire.  Je ferai peut-être un article annexe dans le futur pour expliquer comment je procède avec le Ampex.  

Voici donc les étapes avec commentaires.  Tout ceci est évidement partiel et ma méthode s'adapte à chaque projet.  C'est ce qui fera toujours la différence entre un humain et des "presets".

***

Placer les chansons dans l'ordre défini par le client

Ça peut aussi être un bon moment pour nettoyer les débuts et les fins, créer ou corriger les fondus d'entrée et sortie.  On peut définir les espaces entre les chansons à ce moment-ci ou à la toute fin.  Quand j'envoie une première version "masterisée" au client je propose un "pacing" avec espacements à corriger au besoin.

À noter que je traite chaque chanson indépendamment sur une piste individuelle.  Je compare régulièrement d'une chanson à l'autre.  Le but n'est pas de tout faire sonner pareil, mais plutôt de donner une cohésion à l'ensemble et de proposer une production qui s'harmonise bien avec la musique de notre époque.  




Égalisation de correction

Il s'agit d'enlever les résonances non-désirées avec des notch filter.  On peut aussi couper les extrêmes basses fréquences si elles ne servent pas le contenu musical.  Je dis régulièrement que le mastering c'est à 80% de l'égalisation et des niveaux (limiter).    


DeEsser ou compression multi-bande dans les hautes fréquences

Un truc que j'aime utiliser pour son apport esthétique ou pour corriger un mauvais contrôle des hautes fréquences au mixage.  j'en parle en détail dans cet article.


Limiter, fixer les volumes

À l'aide de votre limiteur préféré, monter le son de la pièce en question.  J'adore utiliser Invisible Limiter de AOM, car, comme son nom l'indique, il est pratiquement invisible.  J'ai pris le temps de tester une douzaine de limiteurs l'année passée et c'était mon grand gagnant.  De plus, il offre une fonction "unity gain monitoring" qui permet d'ajuster automatiquement le niveau de sortie pour préserver un gain d'unité afin de bien juger l'effet, le son du limiteur.   

Je place toujours le limiter sur un point d'insertion post-fader, vous verrez pourquoi un peu plus bas.


Je place un plugin de mesure à la suite du limiter, soit, sur la sortie master du logiciel.  J'utilise beaucoup TT Dynamic Range Meter.  Ce plugin donne des informations sur le niveau RMS, le niveau Peak ainsi que le Crest Factor.  Le crest factor est la différence entre peak et RMS.  Pour un master fort mais musical, vivant et dynamique, généralement un objectif de DR8 est un bon point de départ.  La plupart du temps je fixe le niveau du passage le plus fort de chaque chanson à DR8 sauf pour les interludes et pièces calmes.


Je vous suggère de commencer le mastering d'album avec une chanson dynamique qui contient le passage qui sera le plus fort du disque afin de fixer votre premier DR8.  Si par mégarde vous débutez le mastering d'un album en plaçant une chanson acoustique tranquille à DR8 vous allez devoir écraser énormément le passage le plus fort de l'album pour qu'il se démarque et que les variations dynamiques de l'ensemble soient cohérentes.  C'est ce qui revient à se peinturer dans un coin.

Une fois que le volume du moment le plus fort est fixé vous pouvez placer le volume des autres pièces en relation avec celle-ci.


Traitement Mid-Side

Je pourrais faire un article complet sur le sujet.  Donc, rapidement, je dirai, l'encodage MS permet de passer d'un paradigme Gauche/Droite à un paradigme Mid-Side

Mid = Tout ce qui est commun aux 2 hauts-parleurs, généralement, la voix, le bass drum, la basse.  Tout ce qui est dans le centre finalement.

Side = Tout ce qui est différent entre le haut-parleur de gauche et le haut-parleur de droite.  Essentiellement, tout ce qui est reverb et ce qui est panné à l'extrême dans un mix. Le résultat est envoyé à droite et à gauche avec une phase inversée.  

Quand on recombine les deux on entend le programme original.

J'aime bien travailler la balance entre le Mid et le Side.  Il est possible d'avancer ou de reculer une voix trop forte.  Redonner un peu d'ambiance à un mix trop "dry".  On peut aussi compresser les sides un peu et redonner un peu de volume pour compenser.  Ça donne de l'ouverture sans affecter trop la balance.  

Les possibilités sont très vastes et comme je vous disais je pourrai éventuellement écrire un article complet sur le sujet.  Amusez vous, explorez.


Automatisation

Il se peut que vous ayez à redéfinir les variations des macro-dynamique à l'intérieur d'une chanson.  C'est pourquoi vous devez vous réserver la possibilité de créer des automatisations même à cette étape-ci.  Vous pourriez aussi utiliser une compression lente pour obtenir un résultat équivalent, mais c'est beaucoup plus précis de faire le boulot à la main.  Dans la partie sur le limiteur, j'expliquais que je place toujours mon limiteur "post-fader" c'est justement à cause des automatisations.  Si le limiteur était "pré-fader" (point d'insertion typique), celui-ci accueillerais le plein volume ce qui causerait possiblement des distorsions pour ensuite être baissé par le fader.  Dans ce cas-ci, le limiteur accueille le niveau sonore suite à l'automatisation, donc moins sollicité.  Vous me suivez encore ?  c'est un bon exemple d'une bonne gestion de la structure de gain.   




Égalisation créative et rétroaction pour ajustement des volumes

À ce moment-ci vous pourriez être tenté d'ajouter un égalisateur pour modifier la balance harmonique.  Ce n'est absolument pas nécessaire, mais c'est un peu comme de la correction de couleur pour le traitement visuel.  Il est important de ne pas dénaturer le mix sur lequel on travaille.  Cependant, on peut songer à un ou deux dB d'augmentation ou diminution avec un large facteur Q  (largeur de la courbe).  Il existe aussi des "tilt EQ" qui font un beau boulot pour reconfigurer la balance harmonique de façon transparente.  


La modification de la balance harmonique peut occasionner des changements de volume plus ou moins important, c'est pourquoi vous devez retourner rétroactivement sur le limiter pour compenser à la hausse ou à la baisse.  Certains EQ offrent un "gain compensation", ils vont automatiquement pondérer psychoacoustiquement*** pour toujours préserver le même niveau peu importe l'EQ.

Un égalisateur simple et gratuit qui offre cette option, est offert par Tokyo Dawn Records.

***ce mot n'existe pas vraiment on dirait...


Compression

J'utilise rarement de la compression au mastering pour la simple et bonne raison que la plupart des mix que je reçois sont souvent trop compressés.  Je peux être tenté d'utiliser un compresseur pour redonner de la percussivité en retravaillant les micro-dynamiques de la chanson.  Mais règle générale je n'en ressens pas le besoin.

C'est une erreur commune de penser qu'on doit absolument tout compresser.  En fait, les chansons que je peux arriver à faire sonner plus fort sont souvent celle qui avaient un maximum de dynamique et de mouvement.  


Écoute au casque / Reference3 de Sonarworks

Parce qu'une salle d'écoute est rarement (jamais?) parfaite, il m'apparaît primordial de faire des tests d'écoute de la balance harmonique avec un casque de qualité.  Préférablement des casques ouverts .  Pour augmenter la qualité de la réponse en fréquence de mes casques d'écoute, j'utilise une petite application de Sonarworks.  Pour à peu près 100$ c'est comme si j'avais doublé la valeur de mes HD600.  Le plugin applique une courbe contraire à la réponse en fréquence des casques pour compenser et rendre la réponse la plus linéaire possible.  J'ai d'ailleurs lu à plusieurs reprises que notre ami Bob Katz, "geek" en chef, ne jurait que par les casques d'écoute calibrés.  Je comprends maintenant pourquoi, et mes clients on tout de suite entendu une différence sans savoir la raison.





Inspection visuelle du registre des basses

Une comparaison visuelle avec des pistes de références peut révéler des choses inattendues.  Ça vaut la peine de faire une petite passe de vérification avec des outils visuels.  J'utilise régulièrement Voxengo SPAN pour observer si il n'y aurait pas des irrégularités en bas de 300 Hz.  J'ai aussi fini par remarquer qu'en bas de 200 Hz si on dépasse trop souvent ou trop longtemps le -30 dB, la chanson risque de faire vibrer/distorsionner certains hauts-parleurs et faire distortionner iTunes en mode "bass boost".  Problème typique à "googler".

  



Comparaison des volumes entre les chansons LKFS

Encore une fois, utilisons nos yeux pour valider ce que nos oreilles ont entendu précédemment.  Les lectures visuelles doivent toujours être des appuis, mais la décision finale devrait être prise selon ce qui est entendu.  

Il est maintenant possible d'avoir accès facilement à un à outil de mesure LKFS ou LUFS.  C'est la dernière génération d'outils de calcul de la sonie (loudness).  C'est une représentation assez fidèle qui prend en compte la perception psychoacoustique de l'oreille humaine.  Vous pouvez donc re-vérifier les volumes relatifs entre les différentes chansons à l'aide de cet outil et réajuster au besoin.  

  


    


Dither

La règle est simple.  Mettez du dither à l'exportation finale.  La résolution interne de votre logiciel est de 32 bits float et vous allez généralement faire une sortie à 24 bits.  Mettez un dither sur le dernier point d'insertion avant l'exportation finale et arrêtez de vous poser des questions, tout va bien aller.


Autres subtilités

Vous comprendrez que cet article n'est qu'un survol.  Je ne parle pas des formats de livraison, des ISRC, de l'assemblage des pistes en album pour un CD (cd??? qu'est-ce que c'est ça?)

Pour d'autres trucs je vous invite à aller lire certains de mes articles précédents : 



Vous appréciez mes articles?  Ayons une meilleure connexion.  Abonnez vous à ma liste d'envoi pour recevoir les articles directement dans votre boîte courriel.  Pas de SPAM, juste de l'information et des nouvelles connaissances.





mercredi 18 novembre 2015

DeEsser : l'utilisez vous à son plein potentiel?



Vous vous servez probablement déjà de ce petit outil bien simple. Mais est-ce que vous vous en servez bien? Connaissez vous toutes ses utilisations possibles? Avez-vous trouvé le plugin le plus efficace et le plus transparent?

Pour les néophytes, le De-esser est un outil simple qui sert principalement à réduire l'abondance de "ssss" et de "chhh" dans la voix parlée. C'est essentiellement un compresseur avec attaque, relâche et ratio fixes qui agit sur une bande de fréquence entre 2000 et 20 000 Hz. Le circuit de détection est activé par une énergie sonore excessive déployé dans le bande sélectionnée. La compression peut s'effectuer sur la bande seulement ou sur le programme entier (toute la piste). Pour bien travailler avec le De-esser sur une voix chantée, je vous suggère de fixer les paramètres en écoutant la voix en contexte, c'est-à-dire, le moins possible en solo. Une alternative plus longue mais plus précise au De-esser serait d'éditer / découper toutes les sibilances sur la voix et baisser le volume manuellement sur les régions découpées ou encore d'en réduire les hautes fréquences.

lundi 9 novembre 2015

Aide mémoire : étapes pour le mixage d'une chanson.




Dans cet article j'aimerais vous partager la liste de vérifications / aide-mémoire que je me suis monté.  Même si ça fait bientôt 10 ans que je pratique mon métier il m'arrive d'oublier de songer à des étapes pourtant élémentaires.  Cette liste est un "work in progress", elle est donc appelée à s'améliorer avec le temps.  À noter que l'article ne concerne en aucun moment des décisions créatives car celles-ci s'appliquent au cas par cas, selon la chanson à mixer.

Je commenterai à chaque point pour vous expliquer plus en détail.


suivez-moi sur facebook

derniers articles