514.528.5924
jp@villemure.net

mixage et/ou mastering | Voir la liste détaillée [pdf]

Philippe Brach Sunny Duval Samuele Eve Cournoyer Urbain Desbois Someurland Le Husky Navet Confit L'Indice #Numéro Michèle O. Les incendaires Dramatik Lazy Lovers Balmoral Prince Mychkine Maxime Auguste Syzzors Bolduc tout croche Travelling Headcase Bermudes Maison Brume Marc-Antoine Larche Chahut d'ruelle Francis Faubert Amour à jeun Leela Cou Coupé Sébastien Lafleur Le Havre Les Shirley JohnE5 Lo Ra Maude Audet Mykalle Liliane Pellerin Apadoorai Flavie Atchoum MONDE À PART Messieurs, dames Jardins mécanique Sunminds Melodome La Bronze Les hôtesses d'Hilaire Kinnkajou Shékélé Un 1er mai Lac Estion Louis Beaudoin Stéréosaure Flo Mab The Urban Indians Meteor Ranchero Le Lem Nosbig Paul-Yanic Jjanice+ Guylaine Et Réjean x.Laplante Samian Cougar Cougar Electrolise Robopop

consultation/formation

J'offre des services de consultation et de formation individuels ou en groupe pour ceux qui désirent acquérir plus d'autonomie dans leurs productions. Vous apprendrez une méthodologie efficace et des petits trucs qui vont rehausser instantanément la qualité sonore de votre musique. Je peux me déplacer et vous accompagner dans votre mixage directement sur votre lieu de travail.

Voici certaines connaissances que je peux vous aider à perfectionner :

- Comprendre les bases de l'acoustique, de la psychoacoustique et de l'audionumérique.
- Comprendre les principaux paramètres des modules d'effets (EQ, Compression, Reverb, Saturation, etc)
- Préparer et mixer les pistes de batterie
- Nettoyer et mixer les pistes de voix
- Établir et concrétiser sa vision artistique.
- Faire soi-même un mix organisé et cohérent, prêt à l'étape du mastering
- Comprendre le rôle du technicien de mastering

J'ai publié le manuel "Mixer son propre album" qui accompagne mes formations. Vous pouvez le télécharger gratuitement ici.

blog

mercredi 25 janvier 2017

Rapport de session d'enregistrement - Piranhas can fly au Makina

J'arrive tout juste d'une superbe session de 4 jours au studio Makina avec le groupe Piranhas can fly, un groupe instrumental post-rock, Soit instrumental/ambiant et rock à la fois pour les néophytes du genre.




J'ai pensé que ça serait intéressant de documenter mes prises de son et vous partager mes choix de micro, positions et stratégies.  Au plaisir de répondre à vos questions et commentaires.


--

Premièrement, je trouvais pertinent d'enregistrer le groupe tout ensemble car l'énergie qui se déploie de ce type de musique provient de la synergie entre les musiciens à un même moment, à un même endroit.  J'ai donc tenté de rassembler toutes les conditions pour capter cette énergie.  De toute façon c'est l'approche que je privilégie la plupart du temps car tout le monde a plus de plaisir et ça se transmet dans le résultat final.  Enregistrer de la musique ne devrait pas être un casse-tête angoissant.  J'ai tout de même pris le soin d'isoler chaque source pour avoir de la flexibilité à l'édition et lors du mixage.

Batterie 

J'ai mis la batterie dans la plus grande pièce et j'ai commencé en plaçant les microphones d'overhead pour capter l'ensemble de la batterie et avoir une image stéréo réaliste.  

J'ai pris la technique ORTF (Office de radiodiffusion télévision française) avec des microphones à ruban.  La technique consiste à placer les 2 capsules à environs 17 cm de distance à un angle de 110 degré pour couvrir un spectre stéréo assez large mais tout de même conserver la cohérence de phase.  Petit détail, contrairement à la technique qui exige des microphones cardioïdes, j'avais ici des figure 8 plus directionnels.  Les murs à l'arrière du micro étant couvert de matériaux d'absorption acoustique il n'y a pas d'effet négatif.


Pour le bass drum j'ai utilisé 2 microphones, soit un sm57 bien enfoncé près de la petite mailloche pour aller chercher la percussivité et le détail du son.  Le deuxième est un Shure Beta52 à l'extérieur à l'endroit où je sentais un maximum de vibration sonore dans les basses fréquences avec ma main, Pour m'assurer de la position j'écoute aussi avec une seule oreille en demandant au batteur de taper vraiment vraiment pas fort.  

  

Pour le snare un bon vieux SM7B pas trop proche mais orienté vers le centre pour capter un peu de corps.  Sm57 en dessous pour les chaînes, classique.   (oublie pas d'inverser la polarité)

 

Les toms, problème/défi, avec ce qu'il me reste d'instruments à enregistrer et avec la limite d'entrées, j'aurai seulement 2 microphones pour enregistrer 4 toms.  Autre problème j'ai une ride très près de 2 floor toms je vais donc faire une prise de son par en dessous.  Ça s'est avéré plus ou moins concluant en ce qui concerne la prise de floor mais je ne voyais pas d'autre choix.  J'ai donc enregistré chaque tom et chaque floor individuellement avec une prise de son dédié pour éventuellement m'en servir comme échantillons pour remplacer les punch originaux. 

 


Super important, la prise de son de l'ambiance de la pièce.  J'ai mis une paire de AKG414 en MS Mid-Side, si vous ne connaissez pas la prise MS je vous recommande fortement d'essayer pour les ambiances c'est rond, c'est large et un peu sur-réaliste ce qui est un plus.  J'ai mis un panneau acoustique en avant des micro room pour atténuer légèrement les hautes fréquences.  Un bon son d'acoustique de pièce est absolument essentiel à l'obtention d'une son de batterie énergique.  Si vous doutez de ce que je viens de dire je vous invite à écouter cette vidéo immédiatement.



Basse

Tout simple, j'ai mis un RE20 devant un des haut-parleur, je l'ai mis assez direct pour aller chercher un maximum de détail dans les hautes.  Le RE20 capte une bonne dose de basses fréquences et ne génère pas d'effet de proximité qui pourrai rendre les basses bouetteuses (muddy).  Pas de Direct box, pas assez d'entré.  De toute façon je mute le DI presque systématiquement au mixage..



Guitares

J'ai placé des sm57 sur chacune des guitares parce que c'est un classique évident et reconnu.  Bref, impossible de se planter.  La position est un peu hors-axe pour éviter d'être trop incisif.  Petit truc ben l'fun que j'ai lu il y a longtemps dans le livre "Mixing with your mind".  Sur chaque amplificateur j'ai placé un deuxième microphone complètement différent du sm57.  Soit un ruban Shure 315 Ribbon  et un dynamique AKG D130.  L'idée est d'aller chercher 2 versions différentes d'une même source et d'avoir un levier de plus pour générer une coloration au mixage en jouant avec la relation de phases entre les 2 micros. Avec ce truc vous pouvez vraiment générer une coloration riche qui n'est pas présente dans le son original.  


 


Et voilà, c'est tout, au plaisir.
Ah et ce kombucha était délicieux aussi!


--

Vous appréciez mes articles?  Ayons une meilleure connexion.  Abonnez vous à ma liste d'envoi pour recevoir les articles directement dans votre boîte courriel.  Pas de SPAM, juste de l'information et des nouvelles connaissances.

Vous pouvez également me suivre sur Facebook, je poste régulièrement des petits trucs, idées ou liens pertinents.  


Aucun commentaire:

suivez-moi sur facebook

derniers articles